I
METRO MON AMOUR MA HAINE | Grève de métro, vive le vélo

 

PDF Imprimer Envoyer

La grève des transports de décembre 1995 a incité de nombreux Parisiens à prendre leur vélo et à ne plus s'en séparer, même après la reprise du trafic. Ou quand une mobilisation de cheminots a peut-être du bon.

Aujourd’hui à Paris, préférer le vélo au métro, tout le monde trouve ça banal. 29% des habitants de la capitale possèdent au moins un vélo (1), et ceux qui n'en ont pas peuvent toujours s'emparer d'un Vélib' dans l'une des nombreuses stations à disposition. La pratique, encore minoritaire (3% des déplacements des Parisiens s'effectuent en deux-roues non-motorisé), est en vogue depuis une petite vingtaine d’années.

 

« Invasion cycliste » en 1995

Avant décembre 1995, personne ou presque ne songeait à prendre sa bicyclette. Et puis la longue grève, qui a paralysé les services, en a poussé plus d’un à sauter le pas : « J'ai assisté à une invasion de cyclistes, se souvient Isabelle Lesens, consultante experte en politiques cyclables et pratiquante de longue date. Il y en avait tellement que je suis devenue piétonne à ce moment-là », sourit l'actuelle conseillère d'arrondissement dans le 15e (espace public et mobilités actives).

 

Des « signaux pro-vélo » avaient déjà circulé l'année précédente, quand l'ex-chargée de mission du ministre de l'Environnement Michel Barnier avait encouragé la fermeture des voies sur berge aux automobilistes, le 10 juillet 1994. Le succès avait été au rendez-vous, l'initiative reconduite à d'autres dimanches et jours fériés.

Les Parisiens pédalent donc volontiers. Au point de se ruer dans les magasins : 250 000 vélos ont été achetés au cours de la mobilisation, précise Laurent Védrine, auteur du documentaire La Reine bicyclette (2013). Celui-ci montre que l’engouement n'était pas seulement temporaire. Sondés après la grève, certains convertis lui ont expliqué ne plus vouloir quitter leur nouveau moyen de transport, malgré la pluie et le danger. « C'est un sentiment de valorisation de soi, souligne Isabelle Lesens. C'est agréable de sentir qu'on en est capable ! »

 

L'intégralité de l'article est à retrouver dans Le 13 du Mois #47

 

Publié par Philippe Lesaffre  le 08 Janvier 2015
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

///  Rubriques
///  Boutique
↓ ↓ ↓                               ↓ ↓ ↓
///  Le kiosque
///  Contacts
Inscrivez vous à notre Newsletter
adresse e-mail: