I
Bon plan resto | L'HYDROPHOBE

 

PDF Imprimer Envoyer

Lassés des plats de bistro ? À deux pas des Gobelins, cet agréable restaurant propose pour quelques euros de plus une cuisine traditionnelle haut de gamme. À découvrir.

 

Ce n’est pas tant que Patrick Fray n’aime pas l’eau, comme le suggère l’enseigne, plutôt qu’il cultive la passion du vin. En fin connaisseur, il saura vous aiguiller parmi la centaine de références qu’il propose pour accompagner votre plat. Et aux fourneaux, l’homme, passé par le célèbre restaurant étoilé Lucas Carton (8e) et par celui de Jacques Cagna (6e), a également de la bouteille.

Ouvert en 2008, L’Hydrophobe est la qua- trième affaire de ce chef fort sympathique après, notamment, la Zygothèque dans le 13e, depuis revendue. À chaque fois, la recette est gagnante : une « cuisine traditionnelle dépouillée » à très bon rapport qualité-prix, car on est clairement dans le registre gastronomique.

Ainsi, les entrées à la carte (environ 9 euros) comportent entre autres des raviolis de Saint-Jacques et son coulis, et une salade de foie gras de canard mariné au vinaigre de framboise. Côté plats, pour 18 euros environ, on pourra par exemple s’offrir une crépinette de perdreau aux choux, un civet de lièvre à l’ancienne, une sole farcie au beurre citronné, ou encore un aileron de câpres.

Les bourses (ou les appétits) plus modestes se contenteront des plats de formules, évolutifs selon le marché. Certes moins ambitieux, mais tout aussi raffinés et honnêtes au vu du prix. En entrée, nous avons adoré les foies de volailles servis dans un œuf au plat mélangé à une sauce au soja, ainsi que la rillette de poisson à la vinaigrette au citron, fraîche et goûteuse.

En plat, on s’est régalé avec le filet de merlan, parfaitement adouci par un coulis au poivron rouge, et la tête de veau, tendre et gourmande, relevée par une subtile sauce tomate-basilic. En outre, oubliez les sempiter- nelles frites, ici les accompagnements sont originaux et raffinés : ratatouille, purée de céleri, chou-fleur, navet, etc. En dessert, ceux proposés dans la formule sont plus qu’honnêtes, comme cette marmelade de pommes à la vanille bourbon, fraîche et très parfumée, ou cette savoureuse meringue glacée. Les plus gourmands choisi- ront parmi les alléchants desserts à la carte (parfait glacé aux marrons, gratin pommes et coings façon amandine, etc.).

Enfin, le service, rapide et de bon conseil est conforme au standing des assiettes. Et le restaurant lui-même, avec ses tons lumineux, sa déco épurée et du jazz en ambiance musicale, offre un cadre très agréable. Parfait pour le midi comme pour le soir, entre collègues ou en amoureux, et même pour le dîner du 31 décembre, dont le menu sera bientôt révélé sur le site de l’Hydrophobe.

 

L’ HYDROPHOBE
— 53 bis, boulevard Arago. Réservations au 01.45.35.53.42.Ouvert midi et soir du mardi au samedi.Formule déjeuner entrée-plat ou plat-dessert à 17€, complète midi et soir en semaine à 21€ ; menu complet au choix sur la carte à 35€. www.hydrophobe.net

Publié par Emmanuel Salloum  le 12 Décembre 2013
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

///  Rubriques
Inscrivez vous à notre Newsletter

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/ledumois/www/modules/mod_mailchimp2/mod_mailchimp2.php on line 176
Impossible de trouver la liste avec l'id : a9e02de4df