I
SOCIETE | Le business des conventions de stage

 

PDF Imprimer Envoyer


Les stages hors-cursus universitaire étant interdits, des écoles privées proposent de délivrer des conventions payantes. Abus ou béquille d’un marché de l’emploi particulièrement morose pour les jeunes, ces entreprises profitent d’une faille juridique pour faire prospérer leur petit business.

Pierre commence à trouver ses journées longues. À 23 ans, malgré un parcours universitaire rectiligne dont il sort diplômé en septembre 2014, il peine à décrocher un contrat de travail. Ce qui lui est reproché, à demi-mot, c’est son jeune âge. Alors, pour anticiper le « qu’avez-vous fait pendant six mois ? » qui arrivera tôt ou tard en entretien d’embauche, il a revu ses exigences à la baisse et a décidé d’accepter une offre de stage.

 

Jusqu’à 580 euros la convention

Pour les jeunes comme Pierre, qui ne bénéficient plus d’inscription universitaire, il suffit de taper « acheter une convention de stage » sur Google pour se voir diriger vers plusieurs établissements, tous domiciliés rive gauche. Sur leur page Internet, ces « instituts » garantissent l’obtention d’une convention de stage en trois exemplaires sous 48h, moyennant la coquette somme de 500 à 580 euros. Certains établissements comptabilisent même des frais de dossiers pour tout avenant à la convention : comptez 100 euros si votre stage est renouvelé. Pour rappel, l’indemnité minimum de stage, certes revalorisée en juillet 2014, s’élève à 508 euros.

Pour s’assurer la conformité avec un décret de 2010 qui interdit tout stage hors-cursus universitaire, ces organismes proposent des formations en tout genre : communication, marketing, publicité, langue, assurance et gestion de risque… Des coquilles vides, en somme. Joint au téléphone alors que nous nous faisons passer pour une étudiante, l’un de ces organismes nous rassure : « Nous misons tout sur l’épanouissement professionnel. Si vous n’avez pas le temps d’assister aux cours, ce n’est pas un souci. » Quant au mémoire et au rapport de stage, ils sont facultatifs. « Mais si vous voulez une certification de notre établissement, prenez quelques jours et rédigez un mémoire de dix pages, cela suffira. »

 

La suite de cette enquête est à découvrir dans Le 13 du Mois #49

 

Publié par Rebecca Khananié  le 19 Mars 2015
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

///  Rubriques
Inscrivez vous à notre Newsletter

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/ledumois/www/modules/mod_mailchimp2/mod_mailchimp2.php on line 176
Impossible de trouver la liste avec l'id : a9e02de4df