I
Critique resto | Le MOB

 

PDF Imprimer Envoyer

LE MOB fast food végétarien Paris 13. De la poudre aux yeux. Critique resto

De la poudre aux yeux


Nous avons testé le nouveau fast food végétalien des Docks d’Austerlitz. Ça brille, c’est tendance, mais en bouche, ça pèche.

 

Tout pimpant, le nouveau restaurant de la Cité de la Mode. Gros effort sur la déco flashy à la gloire du pont de Brooklyn, quartier de New York où le premier « Maïmonide of Brooklyn » (MOB) est né l’an dernier à l’instigation de Cyril Aouizerate. Ce philosophe atypique reconverti en entrepreneur était déjà à l’origine, avec Philippe Starck, des hôtels branchouilles Mama Shelter. Grâce à ce succès, on a fait appel à lui pour convaincre les pontes de la nuit parisienne d’investir dans les Docks. Le quadra en vogue y croit tellement qu’il s’y est aussi implanté, à grand renfort de strass et de paillettes.

Car le MOB, c’est avant tout un emballage marketing très bien ficelé, autour de la posture : « Vegetarian food for carnivores ». Le patron entend convaincre les férus de viande que l’on peut se faire plaisir autour d’un bon burger tout en participant au sauvetage de la planète. En mangeant un burger exempt de toute matière animale, on fait un « acte héroïque » (1) sans rien perdre en saveur. On va même se régaler, puisque deux chefs étoilés - Alain Senderens et Jérôme Banctel - ont travaillé d’arrache-pied pendant deux ans pour concevoir les produits.

Seulement, cela nous fait penser à ces parties de drague sous les spots déformants des boîtes de nuit. Une fois revenus à la lumière naturelle, on a le droit d’être déçus. Ici aussi, notamment par cet ersatz de steak, une sorte de pâtée mêlant riz et shiitakés (champignons japonais). Chefs étoilés ou pas, le MOB Burger n’a aucun goût, si ce n’est celui du cramé (cramé hein, pas fumé), à peine relevé par les oignons et l’aubergine. Le pain lui, est mou, pas assez cuit. Résultat, le burger a une consistance assez lourde. Pas mieux du côté des frites, servies en grande quantité, mais grasses et beaucoup trop salées.

Même constat pour le MOB Dog, un hot-dog avec une saucisse faite de chou mariné. En revanche, il nous faut saluer le MOB Iron Man, une sorte de tarte reprenant la forme des arches du pont de Brooklyn, avec des shiitakés sur un lit d’épinards et de crème à l’ail. Joli, savoureux, finement relevé. On ne saurait vous parler des desserts à la ricaine (cheesecake au lait de coco, cookies...), car l’estomac nous pesait déjà bien assez après le burger. La terrasse, il faut le reconnaître, offre un cadre exceptionnel pour mieux digérer le tout. Mais, dans l’ensemble, nous ne sommes pas du tout convaincus par ce fast food veggie. L’adresse, certes toute jeune et sans doute perfectible, reste une curiosité. À vous de tester le concept, vous aurez au moins la douce sensation d’être dans le coup !

 

(1) Interview donnée par Cyril Aouizerate pour le site web femininbio.com.

 

MOB — Cité de la Mode et du Design 34 Quai d’Austerlitz Paris 13 eme 01.42.77.51.05 MOB Burger 4€ (petit), MOB Deluxe 8,50€, MOB Iron Man 9€, MOB DOG 8€, frites 1,50€ Ouvert tous les jours de midi à minuit.

Publié par Emmanuel Salloum  le 10 Octobre 2013
 

///  Rubriques
Inscrivez vous à notre Newsletter

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/ledumois/www/modules/mod_mailchimp2/mod_mailchimp2.php on line 176
Impossible de trouver la liste avec l'id : a9e02de4df