I
Entretien avec Leïla Cukierman

 

PDF Imprimer Envoyer

« Il faut constamment interroger, inventer, faire se rencontrer les arts et les peuples »

Entretien de début de saison avec Leila Cukierman, directrice du théâtre Antoine Vitez à Ivry-sur-Seine.

Le 13 du Mois : Quelle est la ligne directrice de la saison qui s’ouvre au théâtre Antoine Vitez ?

Leïla Cukierman : Il n’y a pas de thématique précise. En revanche, cette programmation est le reflet de certaines préoccupations comme celle de lier cultures populaires et spectacle vivant. Certains arts viennent de la culture populaire et, à force de travail, sont reconnus comme des arts à part entière. C’est le cas du hip hop par exemple qui a longtemps été considéré comme une performance, un simple sport avec des revendications sociales. Aujourd’hui, c’est à juste titre considéré comme un art. Nous allons le mêler au théâtre, à la chanson, autre pratique artistique populaire par excellence. L’idée générale est de croiser les genres, de mélanger, de casser les barrières.

Faut-il y voir un message politique ?

Oui, absolument. Il faut constamment interroger, faire bouger les choses, inventer, faire se rencontrer les arts et les peuples. En France, on aime coller des étiquettes et cloisonner les pratiques. À Haïti ou en Afrique, on allie théâtre et musique de manière beaucoup plus naturelle, c’est ce que nous allons montrer cette année. On essaye aussi de décloisonner au niveau des générations en proposant des spectacles jeunesse avec la même exigence de qualité, de travail de langue que pour des adultes. L’idée n’est pas de faire plus simple ou plus « bébête » parce qu’on s’adresse à des enfants. Je ne me mets pas à la place d’un enfant pour savoir si le spectacle est bon. S’il me touche moi, adulte, cela me suffit.

Comment voyez-vous l’avenir du spectacle vivant en cette période de rigueur budgétaire ?

À Ivry, on est encore un peu préservé. Il n’y a pas de hasard. C’est une ville bien à gauche [majorité communiste depuis 1925, ndlr] qui dispose d’une vraie politique et d’une ambition culturelle. Mais, de manière générale, l’avenir est assez flou. Ce qui est sûr, c’est que l’éducation, la culture et la santé ne doivent ni ne peuvent être rentables au risque de sombrer vers une culture de l‘audimat avec seulement quelques grands groupes qui se gavent. La financiarisation de la culture est en marche, c’est un vrai problème. Nous aussi nous devons toucher des publics et remplir notre salle mais pas à n’importe quel prix. Notre travail est d’aller à la rencontre du public, de lui proposer de la qualité et pas de le faire venir en masse. Un vrai travail de réflexion, essentiel pour le vivre ensemble.

Comment attirer le public à Ivry justement. N’êtes-vous pas trop dans l’ombre de Paris ?

Ce n’est pas simple en effet. Les Parisiens ont du mal à franchir le périphérique surtout qu’à Paris vous avez déjà énormément d’offres. Il y a deux choses à faire quand on est en banlieue comme nous : attirer quelques grosses têtes d’affiche et proposer de la proximité, de l’audacieux. La relation au public est importante. C’est possible par un travail sur la durée avec des artistes qui reviennent régulièrement comme Juliette par exemple. Ça crée du lien entre l’artiste et la population, une proximité que l’on ne retrouve pas forcement à Paris.

 


 

Le coup de cœur de la dirlo

« Allez voir Caubère. Le grand comédien issu du Théâtre du Soleil a cette capacité à tenir une scène et une salle en haleine à lui tout seul. Il incarne son texte de manière puissante, simplement accompagné d’un guitariste. Le spectacle a été créé en Avignon sur les textes d’André Benedetto que Caubère incarne à merveille, transfiguré comme l’était Benedetto sur scène. »

Caubère joue Benedetto, Urgent crier ! du 19 au 20 octobre à 20h30. De 15€ à 20€. Théâtre Antoine Vitez, 1 rue Simon Dereure, 94200 Ivry-sur-Seine. Métro Mairie d’Ivry (ligne 7). Réservations au 01.46.70.21.55

Publié par David Even  le 09 Octobre 2012
 

///  Rubriques
Inscrivez vous à notre Newsletter

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/ledumois/www/modules/mod_mailchimp2/mod_mailchimp2.php on line 176
Impossible de trouver la liste avec l'id : a9e02de4df