I
Bon plan resto - Au P’tit Cahoua, le dépaysement chic

 

PDF Imprimer Envoyer

Lumières tamisées et tajines élaborés font de ce restaurant marocain une référence en matière de raffinement.

Le P’tit Cahoua, pourtant sous-titré « cuisine nostalgique du Maroc », n’a rien de la cantine « comme là-bas » ni du bouiboui bariolé. Dans cet écrin chaleureux mais pas oppressant, Thierry, le patron français, n’est pas tombé dans le piège du compromis franco-marocain. À l’heure où l’on nous sert de la world food à toutes les sauces, ce chef baroudeur a misé sur le haut de gamme sans pour autant faire dans le snob. Le choix de légumes, viandes et vins de qualité - bel ensemble allant du Guerrouane au Chablis -, associé à une élaboration minutieuse de la carte, est au service de saveurs orientales riches et authentiques.

Déjà, au P’tit Cahoua, on sait recevoir. Un vestiaire discret permet de s’alléger sans encombrer les solides et élégantes chaises en fer forgé. Une fois attablé, on vous sert avec un grand sourire des pickles à la marocaine : légumes crus - poivrons, concombres, courgettes - marinés aux épices et à picorer au cure-dent. Une petite attention fraîche et croquante tout à fait bienvenue.

Si l’on est certain d’avoir bon appétit, on pourra piocher parmi les entrées. Les « briouates à la P’tit Cahoua » - beignets de feuilles de brick fourrés au fromage de chèvre et à la menthe - sont très parfumés, une réussite. Les autres entrées, copieusement garnies de crudités, sont agréables sans plus, et il vaudra mieux aller à l’essentiel: les plats de résistance.

Copieux, oui, mais très fin

C’est à ce niveau que les bonnes surprises nous attendent. Les nombreux tajines offrent une panoplie de saveurs réjouissantes à travers un large choix de viandes, de fruits et d’épices. Mention spéciale pour le tajine d’agneau aux tomates pochées à la menthe, un vrai bonheur, tandis qu’en version sucré-salé, la star est sans conteste le tajine d’agneau aux poires et miel.

Notre coup de cœur demeure le couscous méchoui, délicieux et gargantuesque. Une pièce de gigot fondante, subtilement parfumée à l’ail, parfaitement cuite, accompagnée d’une semoule aérienne et d’un bouillon goûteux. Tous les couscous sont d’ailleurs servis avec semoule, bouillon et légumes à volonté.

En dessert, on optera plutôt pour la salade de fruits à la fleur d’oranger. Les autres desserts étant copieux, selon l’habitude de la maison, mais surtout assez sucrés.

Vous l’aurez compris, le P’tit Cahoua est une adresse à découvrir d’urgence. La réussite de ce restaurant est d’ailleurs confirmée par une clientèle fidèle, locale voire internationale puisque les rédacteurs de guides touristiques n’ont pas manqué l’occasion de le mentionner. Attention, mieux vaut réserver car cette charmante oasis est prise d’assaut chaque soir, même en semaine.

Au P’tit Cahoua, 39 boulevard Saint-Marcel. Renseignements et réservations au 01.47.07.24.42

Publié par Ôna Maiocco  le 23 Avril 2012
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

///  Rubriques
Inscrivez vous à notre Newsletter

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /home/ledumois/www/modules/mod_mailchimp2/mod_mailchimp2.php on line 176
Impossible de trouver la liste avec l'id : a9e02de4df